Publié par : Alexis | 14 novembre 2007

La porte ouverte à toutes les fenêtres !

J’avais une grand-mère dont la femme de ménage détournait certaines expressions et dictons. Elle disait par exemple « Vieux comme mes robes » à la place de « Vieux comme Hérode », « Fort comme un truc » au lieu de « Fort comme un turc », « Fier comme un bar tabac » au lieu de « Fier comme Artaban » ou encore « serrés commes des BOITES de sardines ».

Je suis moi-même adepte du « ne pas se moucher avec le dos de la main morte » ou encore « on ne peut pas avoir le chou et l’argent du chou » en rapport à mes origines normando-auvergnates.

Dans cette lignée, Plouceur a recensé 50 de ces expressions dans lesquelles les gens se prennent parfois les pieds et vous invite à voter pour sélectionner vos préférées.

Moi, je ne vote pas car, comme nous le disait un prospect, on ne peut pas « être juge et arbitre ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :