Publié par : Alexis | 14 décembre 2007

TIC : réveil de la presse française ?

Après avoir déploré le triste état de la presse TIC en France, une lueur d’espoir pointe à l’horizon de nos attentes…

En effet, lors de la soirée DSI 2007, organisée comme chaque année par 01 Informatique, Alain Weill, le PDG de NextRadioTV, a annoncé que La Tribune, dont il finalise l’acquisition, ouvrira largement ses pages aux technologies de l’information et de la communication.

Enfin !!!

La France est en effet probablement l’un des derniers pays où il est encore « sale » de parler d’informatique professionnelle.

Alors bien sûr, mentionnez des modes fumeuses à la Facebook, SecondLife et autre iPhone et les journalistes se ruent pour nous infliger des articles (nombreux certes mais désespérants de méconnaissance du secteur traité).

Par contre, essayez de les éveiller aux joies des solutions de gestion de la relation client, de la conception assistée par ordinateur ou de l’intégration applicative qui sont et façonnent notre quotidien et vous les plongez dans des abîmes d’incompréhension.

Là où la presse anglo-saxonne, allemande, espagnole ou italienne consacre de pleines pages dans les équivalents des Monde, Figaro, Echos ou Challenges à l’informatique pro pointue (je ne parle PAS de Google ou du lancement de Vista !!!), les rédacteurs en chef de nos chères rédactions hexagonales continuent à l’ignorer, tout occupés qu’ils sont à tailler leurs plumes d’oie et remplir leurs encriers.

Les revenus publicitaires associés sont pourtant significatifs et l’intérêt du lectorat est prouvé. Avec un taux d’adoption des TIC incomparable, les Français démontrent chaque jour leur attrait pour ce secteur. De plus au lieu de se gargariser de retard de la France et autre déficit du commerce extérieur, ne serait-il pas temps que les barons des rédactions commencent à éduquer leurs concitoyens sur les bénéfices des technologies sur la compétitivité des entreprises et de la France ???

Un doute soudain m’habite… serait-ce que ces chers éditorialistes volontiers donneurs de leçon n’y pige que dalle, niet, cotchi, zob, peau de balle ? Sûrement ils ont tous surfé sur cette vague pour améliorer leur propre outil de travail, adopté les dernières trouvailles 2.0 pour entrer en contact direct avec leurs lecteurs, etc. Ces lumières illustres qui chaque jour ou chaque semaine nous guident par leurs traits de plume acérée dans les méandres piégeux de la vie ne peuvent pas se fourvoyer à ce point, n’est-ce pas ?

Ah, ah, ah, quelle bonne blague ! Et non, bien sûr que non, malheureusement non ! Par pure manque de culture technologique, ils en sont tout simplement INCAPABLES.

Alors, merci M. Weill pour ce message d’espoir… et bon courage !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :