Publié par : Nicolas | 7 janvier 2008

Un Président français pour Facebook : l’information à l’Arash

Il suffit parfois de pas grand’ chose, quand on a un ego visible au télescope doublé d’un minimum de bagou, pour monter une formidable machine à propagande personnelle. Un petit margoulin a ainsi pu bluffer en un temps record un sacré paquet de gens. Le plus grave, c’est que des médias pourtant (a priori) sérieux ont relayé des bêtises. Faute de temps ? Ou faute de vouloir vraiment s’intéresser à leur sujet ?

 Un beau jour, Arash Derambarsh, qui mène plusieurs vies entre son concours d’avocat, la maison d’édition où il travaille et le mouvement Alternative Libérale où il milite, a choisi de participer à l’élection du Président de Facebook monde. Soit. Puisqu’il avait déjà été jusqu’à créer (et gérer jalousement) sa propre biographie sur Wikipedia et qu’il a un appétit médiatique digne d’un autre Président (d’une communauté d’un peu plus de 60 millions de personnes bien réelle, elle), il n’était certainement pas à ça près.  

Mais il ne s’agit pas d’une initiative de Facebook, simplement d’une application externe développée par ClutterMe dénommée Fbook President, une parmi tant d’autres. Donc certainement pas une élection officielle cautionnée par Facebook. Cela n’a pas empêché notre sémillant jeune homme de 28 ans de réaliser un buzz spectaculaire dans les médias, étayé par des propos aussi incroyables que totalement faux qui sont passés comme une lettre à la poste.

Passons sur son « programme présidentiel » somme toute très convenu et passablement mièvre (valoriser la tolérance entre les 3 religions monothéistes, combattre l’illettrisme et l’analphabétisme [sur Facebook, une gageure puisque nous somme dans le textuel] et valoriser la Francophonie), M. Derembarsh a pu affirmer avec aplomb en télévision et dans la presse print comme online (ici ou par exemple) qu’une fois devenu Président il pourrait envoyer un courrier électronique à tout membre de Facebook et que « personne sur Internet ne peut toucher autant de monde que moi « . 

On a fini par savoir qu’en fait il n’a été élu qu’avec les voix de ceux qui ont téléchargé l’application (environ 120 000 selon les information d’Estelle Dumout de ZdNet, ce qui déjà limite la portée de l’élan populaire), et a recueilli un peu plus de 9 000 suffrages (si l’on peut vraiment utiliser ce mot en cette circonstance). Le zozo a bien évidemment plaidé non coupable et expliqué avec une mauvaise foi évidente qu’il s’était trompé, sur le nombre de votants comme sur la possibilité d’envoyer un mail à tous les utilisateurs de Facebook.

Un pro du buzz qui se trompe là-dessus, mon oeil…

Que des journalistes n’y entravent que dalle aux réseaux sociaux et ne prennent pas la peine de vérifier des affirmations préremptoires d’un guignol nombriliste au talent médiatique certain, bon, on peut se dire que ce ne sera pas la première fois que « plus c’est gros, plus ça passe ». Parfois les journalistes ont relayé les déclarations d’allumés du « titre » avec ce qu’il faut d’humour (comme le pseudo-Pape Clément XV autoproclamé dans les années 60) ou de bienveillance (pendant la carrière et à la mort de l’Empereur des Etats-Unis Norton Ier). Là, il semble que tout soit passé au premier degré.

On peut simplement regretter que beaucoup n’aient pas pris quelques minutes pour se créer un profil et faire mumuse un peu avec Facebook pour voir ce que ça donne. Il est un peu triste également de constater que pour faire hype et pour faire in, on va parler de Facebook chez Fogiel ou dans le Figaro un peu comme on parle de la Tecktonik ou de Tokio Hotel : c’est LE phénomène du moment donc on ne peut pas ne pas. Là où ça me paraît plus grave, c’est de donner vendre de l’information qu’on ne comprend pas.

Car enfin, même si on ne sait pas ce qu’est une application Facebook, même si l’on ne comprend pas l’usage et le potentiel, un type qui pourrait envoyer un mail à des millions de personne, so what ? Et on a osé relayer le fait que ça lui procurerait un pouvoir d’influence ? J’en ris encore ! Il y a déjà de nombreuses personnes qui envoient des mails non sollicités à des millions de gens, même que ça porte un nom : spam (ou pourriel comme disent nos amis de la Belle Province). Chacun connaît le destin de ce genre de messages : la poubelle. 

Pour reprendre Coluche : un journaliste, sur une information, quand il n’en sait pas plus que ça, il n’a qu’à fermer sa g…  

Publicités

Responses

  1. Votre échange à ce sujet avec Gilles Fontaine (http://crisedanslesmedias.hautetfort.com/archive/2008/01/09/la-presse-francaise-piegee-par-le-president-de-facebook.html) est navrant d’étroitesse d’esprit de la part de ce journaliste pourtant respectable.

    Il refuse de remettre en cause les méthodes de travail de ses petits camarades et se dédouane même en disant qu’il a tout de suite pris le parti d’en rire. Sa page et demi sur ce sujet (hautement économique, n’est-ce pas ?) dans Challenge suffit pour montrer à quel point il s’est marré…

    Quel blague !!!

  2. L’interview de M. Derambarsh dans Le Monde est consternante…

    Aujourd’hui, Arash Derambarsh se confond en excuses, affirmant que les organisateurs de l’élection l’ont trompé : « Je n’ai fait de mal à personne, ce n’était qu’un jeu et on en fait une affaire d’Etat ! »

    Après avoir couru les médias en vantant le « sérieux » de sa candidature, il fustige aujourd’hui ces journalistes « de droite » qui – en applaudissant son élection sans en valider la portée, ni vérifier ses dires – n’ont « pas fait leur travail », et ces journalistes « de gauche » qui l’accusent d’avoir manipulé les médias.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :