Publié par : Bénédicte | 28 janvier 2008

Comment les médias peuvent créer un monstre…

“Je m’y prépare, mais je ne me rends pas compte de l’ampleur de ce qui peut en découler ; J’aimais bien ma petite vie tranquille et là je vais être plus sous le feu des projecteurs”…Finie la « petite vie tranquille » pour la nouvelle star du sport français, dont le nom n’arrête pas de faire couler de l’encre : « tsongamania », « tsunami Tsonga », « Tsongattitude », « niveau de jeu tsongalactique »…. Tsonga va désormais devoir répondre aux sollicitations des médias et des sponsors qui vont pleuvoir sur lui. Pour lui, à 22 ans, le plus dur commence : pas l’entraînement forcené 12 heures par jour sur les courts ou en salle de musculation ; pas les blessures à répétition qui l’ont bridé pendant deux ans ; pas l’incertitude d’une profession aléatoire ; pas les régimes draconiens imposés à tous ces athlètes de haut niveau…

Le plus dur pour lui, c’est que plus rien ne sera comme avant.

La faute à qui ?

A l’engouement médiatique et populaire qu’il suscite désormais ?

Quatre heures après son atterrissage, le nouveau héros doit donner une conférence de presse à Roland-Garros, siège de la Fédération française. Pas le temps de souffler. La FFT est trop heureuse de pouvoir exhiber l’un de ses derniers fleurons. Ensuite, le tout nouveau numéro 18 mondial fera, en une journée, le tour des plateaux télé. Un célèbre hebdo a déjà eu droit à l’intimité des vestiaires de Melbourne. A l’étranger, les médias veulent également leur part de Tsonga. Le service communication de l’ATP et l’attaché de presse du joueur croulent sous les sollicitations… De quoi exploser en vol… Mais ce n’est pas tout ! L’appât du gain ? Comment résister aux contrats juteux qui vont lui tomber dessus ? L’agence en charge de Tony Parker ou de Ladji Doucouré s’occupe de la gestion d’image et des relations presse de Tsonga depuis… deux mois ! Pour l’heure, sous contrat avec Adidas et Wilson, il doit démarrer le mois prochain une campagne publicitaire prévue de longue date avec Kinder…

Bref, son nouveau statut sur le circuit l’oblige à assumer un rôle de leader : leader sportif certes (et c’est bien pour cela qu’il se bat depuis des années) mais aussi leader médiatique, leader d’image, leader charismatique : on doute qu’il y soit préparé !

Tsonga a fabriqué un monstre. Les médias s’en sont emparé et ne le lâcheront plus : il lui est désormais interdit de retomber dans son ordinaire d’avant Melbourne 2008. Plus question de perdre au premier tour d’un tournoi secondaire. Espérons que cette pression médiatique ne le fasse retomber dans l’anonymat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :