Publié par : Henri | 6 mai 2008

Près de 200 postes supprimés par an en moyenne dans la presse quotidienne depuis 2005 !

Challenges, qui sort demain, publie un chiffre qui confirme, s’il le fallait, le malaise croissant que subit la presse et la nécessité vitale pour elle de s’adapter. On apprend dans la brève en question que 570 postes auront été supprimés depuis 2005 dans les quotidiens nationaux qui ne représentent pourtant que 10 titres !

Et c’est sans compter sur les plans annoncés et actuellement en cours de négociation au Figaro, au Monde ou encore à La Tribune. Ni les autres « allégements » que le reste de la presse (qui constitue pourtant le plus gros contigent en termes d’effectifs) a subi ces dernières années : quotidiens régionaux, news magazines, presse verticale, etc.

S’agissant de la relation avec les médias, la question à laquelle il faudrait que les professionnels de la profession que nous sommes puissent répondre est la suivante : Parmi ces suppressions d’effectifs, combien concernent les postes de journalistes ? Et du coup, combien d’espace rédactionnel en moins cela représente-t-il au total ? A moins que la presse n’ait inversement gagné en productivité ce qu’elle a perdu en emplois ? Ou encore que la nature ayant horreur du vide, cet espace en moins ne soit allé ailleurs ? Mais où ça ? En ligne, par exemple, en y emmenant ses lecteurs et tous ceux que les nouveaux médias numériques ont su intéresser d’abord, fidéliser ensuite et faire participer aujourd’hui !    

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :