Publié par : Henri | 24 octobre 2008

Hourtin 1997 vs Plan Numérique 2012 : il faut refaire le match !

Allez, j’y vais cash : le plan numérique 2012 (soit PN12) annoncé lundi par Eric Besson est bien moins ambitieux et large que la déclaration faite par Lionel Jospin à Hourtin (soit H97) au siècle dernier…en 1997, il y a déjà plus de 10 ans !Je précise tout de suite que mon propos n’est pas politique ni partisan, n’étant engagé ni d’un côté ni de l’autre. Mais cela ne doit pas empêcher l’esprit critique, citoyen, objectif et constructif de s’exprimer librement.

Force est de reconnaître que, si ce programme paraît très opérationnel et pragmatique (pour une fois que ça ne ressemble pas à un « machin » technocratique, on ne va pas leur reprocher…), il manque cruellement à la fois de hauteur et de profondeur.

Première différence – C’est un secrétaire d’Etat qui fait l’annonce de PN12 quand le 1er Ministre de l’époque en avait quasiment fait une déclaration de politique générale. Vous me direz : « Oui, mais c’est notre Président qui devait présenter ce plan en personne. Et comme il s’occupe de la crise, il n’a pas pu être là ». C’est vrai ! Mais les nouvelles technologies auraient pu lui permettre justement de faire lui-même cette déclaration et de lui donner tout son poids en même temps qu’une incomparable force d’exemple.

Et puis, gouverner c’est prévoir, non ? Tiens, c’est pas idiot, ça… S’il avait prévu et les autres avec lui, ça nous aurait évité la m**** dans laquelle on va être pendant quelques années. Mais c’est un autre sujet.                 

Deuxième différence – H97 mettait la priorité sur l’école et la formation des maîtres –  pardon, des « professeurs des écoles ». C’est à peine souligné dans PN12. Cela veut-il dire que l’objectif est atteint ou qu’il ne s’agit plus d’une priorité ? Vous trouvez qu’on est bon, vous, aujourd’hui ? Vos chères têtes blondes ont-elles accès à des ordinateurs ayant passé Windows 2000 et connectés à un débit suffisant pour afficher une homepage en moins de 5 minutes ? Leurs instituteurs connaissent-ils YouTube, MySpace et autre DailyMotion sans oublier MSN et Facebook pour leur montrer à la fois tout ce qu’elles (les têtes blondes) peuvent en faire et les multiples dangers qui les guettent ? Si c’est le cas, bravo ! Vos enfants vont sûrement à l’école…en Norvège ou en Suède mais pas en France. Oui, je sais, ici ou là, il existe des établissements à la pointe de la techno. Mais reconnaissez que ce n’est pas suffisamment répandu. Et je ne parle pas des collèges, des lycées ni des universités où nous avons un niveau d’utilisation encore trop faible.

Troisième différence – H97 avait fixé une deuxième priorité : le développement de la présence culturelle, notamment au travers d’un programme soutenu de numérisation de notre patrimoine culturel. PN12 ne l’aborde même pas. Et là aussi, je vous pose la question : est ce que vous accédez facilement et massivement de manière numérique, sur place ou à distance, à nos œuvres nationales? Certes, ça progresse, mais pas assez vite ! Google aura tout numérisé avant même que nous n’ayons réglé l’épineuse question des droits d’auteur. Au moins, comme ça, on ne se la posera plus !

Quatrième différence – H97 préconisait une action volontariste de l’Etat pour soutenir l’innovation et les entreprises françaises du secteur des TIC. Certes, dans PN12, il est prévu l’allocation partielle – à ma connaissance, non décidée aujourd’hui – du dividende numérique aux télécoms. Mais je n’ai rien vu concernant les sociétés de services, les éditeurs de logiciels, les concepteurs de jeux, qui, bien que majoritairement constituées de PME, jouent à l’échelle mondiale et en occupent parfois la 1ère position. Il ne s’agit pas ici de protectionnisme mais plutôt de créer les conditions favorables à la croissance et au développement international de ces entreprises, qui représentent par ailleurs un gisement d’emplois très important.

 

En fait, ce qui me frappe dans l’annonce de PN12, c’est qu’on en est encore à essayer de combler quasiment les mêmes lacunes qu’il y a 11 ans. Mais, plus grave, souvenons nous que H97 avait lui aussi tenté de moderniser le plan précédent, le fameux « Informatique pour tous » initié par Laurent Fabius, alors 1er Ministre, en janvier 1985. Lequel plan fabiusien, qui a quand même coûté près de 2 milliards de francs de l’époque avec le succès que l’on connaît, avait la prétention de ne pas reproduire le fiasco du plan Calcul lancé par le Général de Gaulle en 1967 ! Finalement, depuis 40 ans, la France lance un plan Techno tous les dix ans ou presque pour rattraper son retard en la matière. Et ne réussit pas. S’il est vrai qu’on apprend de ses échecs, qu’avons nous retiré des ratés précédents ? Quels enseignements, quelles analyses, quelles conclusions ont été tirés pour éviter de reproduire les mêmes erreurs, essayer de comprendre ce qui n’a pas fonctionné et pourquoi ? PN12, qui ressemble en moins grand à H97, ne me rassure donc pas.

 

Autre élément d’inquiétude : une décennie dans l’univers des technologies, ça doit compter au moins 7 fois plus, comme chez les chiens. Et vous serez d’accord avec moi pour dire qu’en plus de 77 ans, ça a dû quand même pas mal bouger. En quoi PN12, à part dans les mots – on dit « Numérique » aujourd’hui là où on disait « société de l’information » en 1997 – nous montre-t-il qu’il a vraiment intégré l’évolution de la société française, sa sensibilité vis-à-vis de la chose technologique, l’entrée dans la vie active de la génération Y, l’arrivée aux commandes de patrons « Power user » rompus aux usages des TIC pour leur entreprise comme pour eux ?

Finalement, ce que ce nouveau plan dit, c’est que nous n’avons vraiment pas changé en la matière. Pourtant, je n’ai pas rêvé : il n’était plus politiquement correct de dire que la France était encore en retard ces derniers temps, non ? Mais alors, notre administration ne serait pas l’une des plus électroniques du monde ? Nos PME ne seraient pas majoritairement connectées ? Nous ne serions pas les champions en matière de haut débit dans nos foyers ? Nous ne détiendrions pas le record mondial du nombre de blogs par habitant ?

 

On nous aurait donc menti ! Heureusement que la crise est arrivée : on va pouvoir lui en mettre plein le dos qu’elle va devoir avoir très large !

Publicités

Responses

  1. A ce sujet, Barack Obama a fait des propositions très ambitieuses, sur la plan de la recherche et du e-Government, de la participation citoyenne et des infrastructures, de l’éducation et des usages des NTIC pour améliorer l’eficacité de certaines politiqus (santé, energie) : http://www.youtube.com/watch?v=INo69f7f8bo&eurl


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :