Publié par : Alexis | 12 février 2009

La com m’a tuer

Suite à mon billet sur les études, j’ai été amené à échanger avec certains journalistes et à voir émerger une tendance : la prise à partie par certains de la « com » comme la source de leurs problèmes…

Pour résumer, la crise de la presse est en partie la faute de la communication des entreprises et des politiques qui les mènent en bateau toute la journée. Et oui, il faudrait en plus qu’ils aient à décrypter les messages !

Comme je suis un peu flemmard Pour vous faciliter la vie, je les ai repris ci-dessous.

Votre avis m’intéresse !

Chez Aliocha :

J’ai toujours du mal à adhérer à une vision caricaturale de la “com” qui baladerait contre leur gré des journalistes dépourvus de libre arbitre.

Pour vivre au quotidien au contact des journalistes, je crois qu’il n’y a pas de duperie et que chacun sait exactement où il se situe. Certes, les contenus que nous proposons bénéficient d’un éclairage particulier, mais libre au journaliste de faire ses propres recherches pour trouver un autre angle à partir de la donnée brute qui lui est fournie.

Contrairement à une perception diffuse, le travail des communicants n’est ni de tromper, ni de dissimuler. Si c’était le cas, il y a longtemps que le partenariat com/journalisme aurait périclité. Ce partenariat est basé sur le système classique de l’offre et de la demande : nous offrons un contenu original et ciblé contre de la visibilité. Le journaliste y trouve parfois son bonheur et décide en son âme et conscience s’il opte pour cette source ou non. Libre à lui par la suite d’effectuer une mise en perspective, de recouper plusieurs sources et d’aller plus loin dans la vérification. Il sait que nous avons privilégié un angle favorable à notre message et ce dernier peut ou non lui convenir.

Bien sûr, il arrive malheureusement que les messages soient repris tel quel, sans travail journalistique complémentaire, et je pense que c’est là qu’intervient le problème. J’en ai relevé un exemple anecdotique récent dans une vignette du zapping de Canal qui reprenait un sujet de Télématin : https://3dcom.wordpress.com/2009/02/09/dis-tas-pas-une-etude-coco/

Je ne pense pas cependant que la situation s’aggrave ou que les journalistes français aient à rougir face à des anglo-saxons soit-disant plus imperméables aux “manipulations” supposées des communicants. Je crois au contraire que les ficelles de la “com” sont désormais tellement connues, ses mécanismes démontés, examinés, exposés qu’il serait illusoire de penser l’utiliser à des fins de tromperie.

Oui, le message est orienté (de même qu’un article privilégie un angle spécifique), non, le but n’est pas de berner/tromper/dissimuler.

Chez Crise dans les Médias :

C’est un peu fatigant ces constantes jérémiades des journalistes autour de la « méchante-communication-qui-fait-qu’à-leur-mentir ».

Pour reprendre un argument que j’ai déjà développé chez Aliocha (http://laplumedaliocha.wordpress.com/2009/02/06/voyage-au-bout-de-la-com/#comments), cette prise de position impliquerait que les journalistes ne sont tout simplement plus aptes à faire leur travail. La nouvelle génération de journalistes aurait perdu sa capacité à filtrer, débusquer, recouper, vérifier, valider l’information ?

N’est-ce pas justement la mission du journaliste, sa fonction, sa raison d’être voire sa vocation ? La carte de presse ne requiert-elle pas un peu plus que des « relais » d’informations poussant de la dépêche et du communiqué sans valeur ajoutée ?

Alors oui, je comprends la frustration grandissante de rédactions confrontées à un volume croissant de messages, poussés ou non par des services de communication, et à une concurrence accrue avec des relais « d’infos » quasi temps réel que sont les blogs, Twitter ou les agrégateurs de news. Mais n’est-ce pas là que doit intervenir le journalisme ? N’est-ce pas devant ce déferlement de « boue médiatique » que la recherche de la pépite démontre tout son intérêt ?

A ma connaissance, il n’y a aucune obligation pour un journal de devenir le copié-collé de ses petits camarades. Nous pouvons briser le cercle faisant du Monde, reflet des infos des quotidiens du jours lesquels sont en partie celui des infos du web, l’agenda des conférences de rédacs des journaux radios et télé du matin. C’est dans ces temps de crise, à l’issue d’Etats Généraux de la presse décevants, qu’il conviendrait de reprendre le métier à sa racine pour ne pas disparaître.

Il serait paradoxal en effet de constater une éradication des journalistes au moment même où nous en avons le plus besoin pour nous apporter une information qualifiée dans un océan de brèves douteuse.

Je reprenais pour le joke un exemple récent glané au Zapping (https://3dcom.wordpress.com/2009/02/09/dis-tas-pas-une-etude-coco/) pour démontrer à quel point certaines rédactions n’essayent même plus de faire leur « job ». Ce sont, à mon avis, les fondations du journalisme qu’il faut redécouvrir avant de chercher des causes extérieures.

Alors, continuez si vous voulez à taper sur la « com », elle a ses torts, mais pendant ce temps-là, vous perdez un temps précieux à ne pas vous posez les bonnes questions. Il est vrai que journalisme et introspection ne font pas toujours bon ménage.

Publicités

Responses

  1. […] Read the original here:  La com m’a tuer « SmallTalk – 3d Communication […]

  2. Je ne pense pas que le message ce soit d’opposer journalisme et communication.
    Que demande le lecteur? La vérité, c’est tout.

    Merci de m’avoir cité.

  3. Bonjour Eric,

    Je suis tout à fait d’accord avec vous. C’est pour essayer de contrer cette impression que je sens poindre que je me suis fendu de ces commentaires.

    Le lecteur/auditeur/téléspectateur attend des journalistes qu’ils fassent leur travail de filtre et de validation de l’info.

    Les journalistes attendent de nous que nous les aidions à trouver du contenu pertinent.

    A chacun de faire son taf au mieux !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :