Publié par : Nicolas | 24 février 2009

25 ans de communications numériques, pour revenir au Minitel ?

A l’occasion de la nouvelle version de son client e-mail, qui permet de recevoir en temps réel ses courriers électroniques, de chatter et de faire un tas d’autre choses, Yahoo! a mis en image et en musique l’évolution de la communication numérique… depuis 25 ans !

Une vidéo d’à peine 2 minutes et quelques secondes qui ne manquera pas de nous rappeler quelques souvenirs, ou de faire découvrir aux plus jeunes et/ou aux moins connectés que la communication numérique existait bien avant le web (même 1.0) que nous connaissons aujourd’hui.

Il manque pourtant à ce beau panorama une gloire tricolore (cocorico !), un réseau de plusieurs millions de personnes (environ 8 millions de terminaux en l’an 2000) reliées grâce à un appareil qui ne plante pas, qui ne nécessite pas d’antivirus, un appareil robuste qui supporte une chute sans gros bobo et que certains ne veulent toujours pas abandonner… J’ai nommé le Minitel !

Un réseau Minitel rassurant, dont le contenu était contrôlé par l’Etat, contrairement à Internet qui n’a pas de frontières ni de police en propre et dont les tentatives de contrôle provoquent de nombreuses levées de bloucliers. Ringard, le Minitel ? En dehors de l’engouement de collectionneurs (la première série, dotée d’un clavier ABCDEF  et non AZERTY, est particulièrement recherchée) ou de professionnels qui semblent avoir du mal à se passer des services télématiques, je veux dire ?

Pas sûr, car la régulation d’Internet demandée par les professionnels de l’entertainment, les professionnels des réseaux et de nombreux politiques semble aller dans le sens d’un Internet relooké et limité en Minitel 2.0 comme le suggère Benjamin Bayart du French Data Network. Allez, Minitel, on remonte en piste, tu entends les rappels ? A ceci près que le réseau est désormais a-centré, et donc incontrôlable dans sont intégralité, et que les experts ont montré que toute tentative de filtrage est inefficace car assez aisément contournable. C’est curieux comme la globalisation, dont on nous a pourtant rebattu les oreilles dans tous les domaines, n’est toujours pas intégrée dans nos perceptions. A croire qu’on refuse de la prendre en compte quand on réfléchit à des enjeux qui dépassent nos simples petites frontières…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :