Publié par : Hervé | 3 avril 2009

Le politique malade des médias (à moins que ce ne soit le contraire)

On sait depuis longtemps que le silence est la pire sanction pour un homme politique qui n’existe que si on parle de lui. Un député de la IVème République qui avait tout compris déclarait à un journaliste : « Dites tout le mal que vous voulez à mon sujet mais, je vous en supplie, orthographiez bien mon nom ».

Il est effectivement vital pour un homme ou une femme politique de trouver la déclaration qui lui permettra d’être repris dans les colonnes des quotidiens, d’être cité au 20H ou de figurer dans les Guignols. L’enjeu n’est donc pas de développer un long raisonnement bien nuancé mais de trouver la phrase choc ou le bon mot qui aura le plus fort impact médiatique. Du coup, nos politiciens rivalisent dans cet exercice et c’est à qui imaginera le pavé le plus lourd, l’attaque la plus dure, le propos le plus scandaleux afin qu’on parle de lui. On n’est plus à un « détail de l’histoire » près.

Nos amis journalistes qui ont bien compris que tout ce qui revêt un parfum sulfureux crée l’audience, se prêtent bien volontiers à ce petit jeu des phrases qui tuent. Le problème, c’est qu’elles tuent effectivement. Elles tuent la capacité d’exprimer un point de vue partagé sur un sujet complexe. Elles tuent la réflexion du lecteur ou de l’auditeur qui fonde progressivement son jugement sur des caricatures.

Pourquoi écrire ce billet aujourd’hui ? Je ne suis pas engagé politiquement mais j’ai récemment été approché par une chaîne de télévision qui souhaitait faire une émission sur la fidélité dans le couple. Elle cherchait un témoin qui défende cette fidélité et qui s’oppose le plus durement possible aux autres invités qui seraient eux d’un avis contraire. Lorsque j’ai dit que j’étais prêt à défendre mon point de vue sans pour autant agresser ceux qui ne le partagent pas, on m’a gentiment dit qu’on en resterait là.

Le message est assez clair : S’il faut organiser les jeux du cirque pour faire de l’audience, il ne faut pas se plaindre de voir nos politiciens se transformer en clown.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :