Publié par : Daniel Margato | 30 avril 2009

La presse, la musique, mêmes problèmes, mêmes issues ?

Petite réflexion sur les points communs entre le marché du disque et celui de la presse écrite. Et si certaines réponses aux maux de presse écrite se trouvaient dans le business model en reconstruction de l’industrie du disque ? Regardons ces pistes de plus près.

1. Définir le bon prix et revoir l’offre

Pendant des années l’industrie du disque nous a vendu des CDs comme un produit de luxe : a des prix démesurés qui ont fait plus la fortune des maisons de disques que celles des auteurs et des compositeurs, ce n’est pas un secret. Avec Internet et le peer-to peer, une brèche s’est ouverte qui a donné lieu au téléchargement illégal. Une plaie ouverte que toute une industrie et les gouvernements ont bien du mal à refermer. Totalement ébranlées, les maisons de disques ont du revoir leurs modèles économiques en commençant par faire chuter le prix de la musique pour essayer de stopper l’hémorragie et trouver d’autres sources de revenus ailleurs que dans le contenu musical : spectacles, produits dérivés, etc.

De son côté, la presse a tout essayé (ou presque). Certains titres en changeant régulièrement de formule ou en proposant en proposant des produits supplémentaires dans les offres d’abonnement ou à la vente au numéro. Mais donne-t-on plus de valeur à un produit culturel en rajoutant un de plus ? Ce n’est pas un baril lessive ! A mon sens il faut garder l’essence du titre et ne pas rajouter de superflu. Je pense par contre qu’il faut :

  • baisser le prix de vente des journaux et des articles ! Comment Les Echos peut proposer un article à 1,5 euro pièce sur internet alors que le journal lui-même est à 1,40 euro en kiosque ? Comment peut-on proposer un article (qu’on lit rarement plus d’une fois) plus cher que de la musique que l’on réécoute à volonté (0.99 euro sur iTunes) ? Alors pourquoi iTunes cartonne-t-il ? Certainement à cause du prix et du succès de la plateforme.
  • Ÿtrouver de nouveaux revenus en élargissant l’offre au consommateur et aux entreprises. A mon sens cela passe par la création d’une offre de production de contenu à la demande à destination des entreprises et des collectivités. Et si c’était ça le vrai contenu prémium ?

2. Ouvrir les canaux de distribution aux réseaux et plateformes communautaires

Internet est devenu un canal majeur pour la distribution de la musique comme en témoigne le succès des plates-formes légales telles qu’iTunes ou illégales de P2P. Alors pourquoi ne pas surfer sur un système qui a rencontré le cœur des internautes ? Pourquoi ne fédérer les contenus et distribuer des articles à l’unité sur une plate-forme dédiée aux médias ?

Prenons un exemple : vous achetez un disque de Metallica sur iTunes. Et si on vous proposait d’acheter le dernier numéro de Hard Rock Magazine ou des articles associés ? Même chose sur Youtube quand vous regardez une vidéo du même style musical. Idem sur Facebook, quand vous devenez fan ou adhérez au groupe Metallica, pourquoi ne nous proposerait-on pas ce type de contenus de façon non intrusive ?

Avec les publicités ciblées, Google est maintenant capable de le proposer. Bref, tout reste à réinventer et à mettre en musique ! Enfin c’est juste mon avis…

Publicités

Responses

  1. Comment Les Echos peut proposer un article à 1,5 euro pièce sur internet alors que le journal lui-même est à 1,40 euro en kiosque ?

    Parceque Les Echos, c’est un journal principalement acheté par des cadres aisés, souvent sur abonnement, et souvent payé par l’entreprise.

    non?

  2. C’est vrai.

    Néanmoins, vends-t-on des voitures ou des accessoires de bureau plus chères aux entreprises sous prétexte que ce sont des entreprises ?

    Il est vrai que Les Echos gagne de l’argent grâce à ce type de contenus mais le titre n’est-il pas en train de couper la branche sur laquelle il est assis ?

    Parce qu’en procédant de la sorte, il contribue à brouiller la valeur économique des contenus qui est le coeur du problème de la crise de la presse.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :