Publié par : Hervé | 19 mai 2009

Principe de précaution, responsabilité: jusqu’où ?

Les récents propos publiés sur les antennes téléphoniques, la grippe A et autres fléaux potentiels m’ont quelque peu interpellé. Peut-être devrait-on au nom du principe de précaution arrêter de faire des bébés car il est évident qu’ils seront appelés à vivre dans un monde dangereux. Certains d’entre eux devenus grands pourraient attaquer leurs aînés pour avoir pris ce risque insensé.

Aujourd’hui, le droit à la vie et, surtout dans notre monde occidental, le droit à une vie longue, sans maladie ni accident d’aucune sorte, sans souci financier, sans contrariété, sans chômage, sans… est un droit imprescriptible. Le temps des pionniers est bien derrière nous. Aujourd’hui, c’est le temps des assurés du bien être qui campent sur leur bon droit. Et certains s’étonnent qu’elle manque de sel et de piquant cette vie qu’on vit ! Ah oui, c’est vrai, il faudrait ça en plus. Heureusement, il reste ça et là quelques fous qui osent sortir des sentiers battus et nous font vibrer par écran plasma interposé. Mais si ces émotions sont trop fortes, on peut se contenter de faire de la régate virtuelle sur Internet. Alors, elle est pas belle la vie ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :