Publié par : Bénédicte | 23 juin 2009

De l’appel du 18 juin (1940) à l’appel du 23 juin (2009)…

Et si Twitter était à la « révolution » iranienne ce que la BBC fut à la résistance française ?On apprend ce jour – 23 juin 2009 – que le Département d’Etat des Etats-Unis a demandé au réseau social Twitter de retarder des travaux de maintenance cette semaine pour éviter de perturber les utilisateurs iraniens qui s’organisent, grâce à ce nouvel outil de communication, pour protester dans la rue depuis la réélection du Président Mahmoud Ahmadinedjad.

Belle illustration de l’influence croissante des services de réseaux sociaux comme moyens de communication, la couverture des événements par les médias étrangers étant pendant ce temps-là limitée par les restrictions du gouvernement iranien interdisant aux journalistes l’accès aux manifestations. A défaut de médias traditionnels censurés,  toute la toile s’est donc mobilisée pour relayer les nouvelles venues d’Iran, – micro-blogging, vidéos d’amateur, message via téléphones portables – faisant de Twitter et autres un instrument de la liberté d’expression, au point de ridiculiser la censure d’une redoutable dictature.

Et tout le monde de se réjouir : grâce aux nouvelles technologies de l’information, à l’implacable Web 2.0, plus aucun pays – sauf peut-être la Corée du Nord – n’est aujourd’hui capable d’imposer le black-out sur ce qui se passe à l’intérieur de ses frontières. Voilà de quoi décourager tout despote désireux de mater les masses dans le silence !!!! Grâce aux nouvelles technologies, un souffle d’espoir dans l’effondrement général ! Une lueur ! Des énergies stimulées !!!

Oui certes, et pourtant….

 … Si Twitter était à la « révolution » iranienne ce que la BBC fut à la résistance française ?

Rappelons-nous, le 17 juin 1940 : le Général de Gaulle quitte la France à bord d’un appareil britannique pour Londres. Dès le lendemain, à 18 heures précises, il lance son appel « à tous les officiers ou soldats français », appel enregistré et repassé plusieurs fois par la suite sur les antennes de la BBC. Première intervention ayant bénéficié a priori d’une grande audience car des millions de gens suivaient assidûment les bulletins en langue française venant de la BBC et de la Radiodiffusion française. Surtout, dès le 19 juin, les journaux publient les termes de l’appel. Ce même jour, puis le 22 juin, de Gaulle devait s’adresser de nouveau aux auditeurs français de la BBC. Commence alors l’épopée de la France Libre !

 Rien de nouveau finalement, un éternel recommencement de l’histoire avec des outils qui évoluent… des despotes, des combattants pour la liberté et la démocratie, des médias pour le faire savoir.

 Il ne reste plus qu’à espérer que Twitter et autres médias sociaux offrent à l’Iran ce que la BBC et les journaux ont rendu à la France : la LIBERTE !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :