Publié par : Dora | 25 juin 2009

La quatrième licence mobile aura bien du mal à décoller

Côté utilisateurs, l’essor de la technologie 3 G ouvre des perspectives. Du point de vue des opérateurs on pourrait penser la même chose. Eh bien pas vraiment.

Car, à peine dévoilé par le gouvernement, mi-juin, et après estimation de la Commission des Participations et des Transferts, le montant  du droit d’exploitation d’une nouvelle licence 3G, suscite une véritable bronca chez les opérateurs.

Concrètement, le montant de la redevance à payer, à savoir 240 millions d’euros, pour avoir le droit d’exploiter une quatrième licence mobile, derrière les trois mastodontes, Orange, SFR et Bouygues, est jugé insuffisant par rapport à la réalité du marché.
Si le gouvernement persiste dans son intention, Orange envisage même de se pourvoir en justice.

Précision néanmoins : le prix de la licence versé par les opérateurs de la place concerne une bande de fréquences de 15 MHz alors que le nouvel entrant ne disposera que de 5 MHz. Pour autant, chez les grands opérateurs c’est la grogne et pour de bon. D’autres péripéties sont en vue, on l’imagine. Mais une chose est sûre. Cette levée de bouclier des opérateurs établis fait penser un peu, voire beaucoup aux logiques de cartels, où il ne faut surtout pas partager le gâteau avec des nouveaux entrants.

Affaire à suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :