Publié par : Ségolène | 10 mars 2010

Hadopi 2, un coup d’épée dans l’eau?

Votée en septembre dernier, la loi Hadopi 2 vise à protéger les droits d’auteur sur Internet. Les premiers messages d’avertissement destinés aux internautes qui téléchargent de manière illégale des contenus en ligne devraient partir dès le mois d’avril. Cette mesure sera-telle efficace? Il semblerait qu’après seulement 6 mois d’existence, les internautse ont déjà identifié des moyens de la contourner…

Depuis sa création, cette loi Hadopi genère bien des débats : on a parlé d’atteinte à la vie privée, de la manière dont les internautes « pirates » pourraient être identifiés, de la responsabilité des uns et des autres. En effet, est-ce vraiment au FAI de « dénoncer » ses clients et de bloquer leur accès Internet ? Les éditeurs de logiciels doivent-ils être associés pour mettre au point un outil permettant de tracer le comportement en ligne des internautes? Ce « flicage » de la toile est-il envisageable et surtout éthique?

Toujours est-il que Hadopi 2, telle qu’elle existe aujourd’hui, comporte des failles. Une étude menée auprès de 2000 Internautes par l’Université de Rennes 1 montre que le nombre de pirates a augmenté de 3% depuis le vote de la loi. En cause : le streaming! Eh oui, les pirates ont vite trouvé un moyen de contourner cette loi en abandonnant les sites peer to peer au profit de sites permettant de voir des films, des séries, écouter de la musique, enfin bref accéder à n’importe quel contenu en lecture directe, sans télécharger.
Il suffit de faire un recherche « google » pour trouver en quelques secondes des dizaines de sites de « streaming » permettant d’accéder à vos programmes préférés, en tout impunité.

Autre fait marquant de cette étude : la moitié des pirates numériques seraient des acheteurs légaux. Si on leur coupe leur accès Internet, ça signifie potentiellement la réduction de la taille du marché des contenus culturels numériques.

Sommes-nous devant un nouveau comportement d’achat qui impliquerait de tester/écouter/voir une multitude de contenus pour être sûr de finalement acheter le bon? Est-ce que le streaming permettrait d’élargir notre horizon et de découvrir des artistes qui, sans ça, seraient restés dans l’ombre?

Une chose est sure : les pirates numériques ont encore de beaux jours devant eux!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :