Publié par : Bénédicte | 4 juin 2010

Risques psycho-sociaux : arrêtons d’infantiliser les individus en les déresponsabilisant !

Pas un jour sans que les médias ne parlent des risques psycho-sociaux au travail ! « La Poste victime du syndrome France Telecom. Le retour de la gestion à visage humain. Le stress des salariés expliqué aux managers. Judiciaire: la reconnaissance des risques psycho-sociaux », etc.

Au nom de l’image sociale de l’entreprise, le « stress au travail » est devenu une préoccupation globale des patrons d’autant plus que le fait de parler du stress des collaborateurs a conduit à une victimisation des salariés et, face à des victimes… il faut un bourreau ! Vous avez deviné qui ? Or, l’entreprise, ce n’est pas la famille !

Dans beaucoup d’accords d’entreprises, la gestion des risques psycho-sociaux se traduit par des cellules de veille, des propositions d’accompagnement individuel contre la souffrance, le repérage des salariés « à risques » qui au bout du compte finissent par déboucher sur un véritable « despotisme compassionnel » selon l’excellent propos d’Yves Clot, titulaire de la chaire de psychologie au Cnam. Ainsi, la gestion des risques psycho-sociaux serait menée au moyen de stratégies d’entreprises construites sur le « modèle toxicologique » : prévention, dépistage, traitement…

Arrêtons avec le déni de toute tension, de toute opposition ! L’univers professionnel repose sur un ensemble de contraintes – horaires, objectifs, performance, respect de certains codes, tenue vestimentaire même – qui ne sont pas que des sources de souffrance mais aussi des facteurs de développement individuel.

Deuxièmement, il revient à l’individu de se prendre en main en se remettant parfois lui-même en question ! Nous vivons dans une société d’assistés où « c’est toujours la faute de l’autre » ! L’autre, c’est l’Etat. Le patron. Déresponsabilisation et négation affligeantes de l’individu en tant qu’être pensant et émotionnel. Nos vieux sont morts en masse l’été de la canicule car l’Etat n’avait pas mis en place de « plan canicule ». Où sont passés à ce moment-là les familles, les amis, les voisins ? En vacances, les pieds dans l’eau sans justement se préoccuper de ses vieux qu’ils pleureront à leur retour, tout bronzés, en incriminant le pouvoir !

Même constat dans les entreprises ! Arrêtons de penser que notre hiérarchie est la solution ou la cause de tous nos maux !

Les managers ont certes leur rôle à jouer dans la gestion collective du stress en proposant une nouvelle approche de la gestion du temps destinée à améliorer le bien être et les performances des salariés, qui passe probablement par une capacité d’écoute, un temps alloué à l’échange entre les collaborateurs, une sincérité dans les rapports…

 Mais au bout du compte, il ne s’agit pas d’attendre de son entreprise un programme de « qualité de vie au travail » pour mieux vivre. La meilleure des preuves, c’est que le stress est lié à la perception que nous avons d’une situation. Par définition, le niveau de stress diffère donc d’un individu à l’autre puisqu’il s’agit d’une perception.

Dans l’entreprise comme dans sa vie, c’est en soi que se trouve la solution.

Chacun d’entre nous a sa part de responsabilité : apprendre à gérer son temps, ne pas laisser le travail devenir le centre de sa vie, avoir des activités sociales en dehors du bureau, savoir se faire plaisir souvent (c’est bien beau d’économiser toute sa vie pour avoir une piscine mais si c’est pour se baigner déprimé…), garder alerte son sens de l’humour pour être capable de « prendre du recul », modifier ses « habitudes émotionnelles » en prenant conscience de ses réactions face à une situation stressante, en se ré-évaluant pour éviter de se laisser submerger par ses émotions …

En somme, du bon sens et de la vigilance appliqués quotidiennement pour être (enfin) acteur de sa vie et faire du stress un facteur de motivation et de stimulation !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :