Publié par : Dora | 21 octobre 2010

Les NTIC disent merci à la panne sèche !

Et si la panne sèche que connaît le pays était la meilleure publicité pour les technologies nomades ? Ou tout au moins, une certaine preuve par l’exemple de leur apport économique ? Qui,  le 15 octobre, aurait tablé sur la situation que nous traversons et dont l’amélioration est plutôt lente ? Personne ! Lire la Suite…

Publicités
Publié par : Christophe | 30 août 2010

What You Search Is What You Read

Les recherches des internautes vont-elles dicter l’actualité du Net ?

Les fermes de contenus ou usines à infos ont pour objectif de produire de façon industrielle des contenus rédactionnels low-cost en fonction du nombre de requêtes que ces sujets génèrent sur les moteurs de recherche, cela en vue d’attirer des revenus issus de la publicité en ligne.

Printemps 2010, Yahoo! annonce le rachat d’Associated Content pour un montant de 100 millions de dollars. Le portail collaboratif Associated Content se positionne comme un média à part entière et revendique 380 000 contributeurs ayant couvert plus de 6000 sujets, 50 000 articles pour 16 millions de visiteurs uniques par mois. Une puissante machine à référencement. Les contenus sont rémunérés entre 2 et 15 dollars avant publication puis 1,5 dollars à chaque millier de pages vues enregistrées.

Juillet 2010, Yahoo! lance ainsi aux Etats-Unis son blog d’actualités « Upshot » géré par 6 blogueurs et dont une partie des thèmes et des contenus sont dictés par un algorithme pointant vers les sujets drainant le plus d’occurrences sur les moteurs de recherche. L’optique de Yahoo! est clairement de fusionner son flux d’information à ses services de messagerie et son moteur de recherche tout en espérant attirer de la sorte davantage d’annonceurs.

Suivant la même démarche, AOL a pour sa part lancé sa propre ferme de contenu « Seed ». Celle-ci s’appuie sur l’algorithme de la start-up Demand Media qui est en mesure de déterminer le prix qu’un annonceur potentiel serait prêt à payer pour apposer ses publicités à côté d’un « article » ou d’une vidéo. Les sujets rédactionnels, mais aussi le salaire des contributeurs, sont déterminés par ce calcul.

Côté européen, l’offensive s’organise. De nombreuses sociétés souhaitent calquer ce nouveau modèle économique, mais à ceci près qu’elles produisent une base de données de contenus générés à la fois en fonction des recherches sur Internet, mais aussi à partir du contenu des publicités d’éventuels annonceurs. Deux acteurs se sont engouffrés sur ce créneau de la production massive et participative de contenus sur des sujets censés répondre à l’attente des internautes : GoAdv (Allez la pub ?…) et Suite101.

En France, OverBlog s’apprête à lancer à la rentrée le site « les-experts.com » qui pourra compter sur ses 1.5 millions de blogueurs et qui a pour ambition de devenir une sorte de Wikipédia publicitaire. Sur la base d’articles généralistes ou pratiques, les rédacteurs contributeurs seront rémunérés sur la base d’un fixe à réception du papier puis par rapport aux recettes générées par les publicités présentes côtoyant leur article. Pour d’autres, la rémunération se fera en fonction du nombre de clics générés.

Pour le moment, les sujets ne dépendent pas de l’actualité (car non lucrative) ; les contenus concernent essentiellement des guides pratiques, astuces, articles sur demande pour attirer des annonceurs (mode, people, sexe..) voire, pire, des enchainements de mots-clés porteurs pour ces derniers.

Ces nouveaux schémas économiques écornent bien sûr la déontologie journalistique. Cette manne financière attire certes des passionnés et experts de certains domaines, mais aussi un bon nombre d’internautes attirés par des revenus financiers complémentaires, les tarifs par « article » variant de 5 à 150 euros selon leur taille, le contenu rédactionnel et surtout en fonction de la pertinence du sujet sur les moteurs de recherches.

Les lecteurs auront ainsi accès à une information à deux vitesses, l’une gratuite sans véritable analyse et l’autre payante mais rédigée et validée par de vrais journalistes. Pour tirer son épingle du jeu, la presse classique devra par conséquent mettre en avant la qualité des articles produits par des journalistes professionnels. Aux dernières nouvelles, Hachette Filipacchi et USA Today ont déjà signé des accords avec Yahoo!

Les journalistes vont-ils être payés au résultat ? Nous dirigeons-nous vers de nouvelles formes de publi-rédactionnels ? Ces nouveaux sites d’actualité vont-ils capter les revenus publicitaires (déjà minimes) des sites d’actualité classiques ? La fracture numérique va-t-elle conduire à une fracture informationnelle ? Ces nouveaux médias nous le diront !

Nous avons tous pris l’avion un jour et nous savons tous que les issues de secours sont à l’avant, deux au milieu et à l’arrière de l’avion. Nous savons que les masques à oxygène tombent automatiquement. Nous savons tous qu’il faut rester assis et ne pas rebrancher son téléphone portable avant l’arrêt complet de l’avion à son point de stationnement…

Alors quand un passager ne respecte pas les consignes, Steven Slater s’énerve, puis « pète les plombs »… et devient naturellement aussitôt une star du web.

Lire la Suite…

Après le fiasco du lipdub des jeunes de l’UMP, le parti présidentiel fait une nouvelle tentative sur le web et lance, par le biais de Sophie Rigault, élue de l’Essonne et proche de NKM, secrétaire d’Etat à l’économique numérique, l’observatoire des Béni-non-non. Même si officiellement l’UMP n’est pas à l’origine du site, il est difficile de ne pas faire un amalgame entre la jeune élue et le parti politique.

On peut difficilement parler d’histoire d’amour entre les politiques et Internet…

Lire la Suite…

Publié par : Dora | 24 juin 2010

Une presse de plus en plus sous …pression

Contrairement aux idées reçues, le travail d’attaché(e) de presse n’a jamais été une sinécure. Lire la Suite…

Pas un jour sans que les médias ne parlent des risques psycho-sociaux au travail ! « La Poste victime du syndrome France Telecom. Le retour de la gestion à visage humain. Le stress des salariés expliqué aux managers. Judiciaire: la reconnaissance des risques psycho-sociaux », etc.

Au nom de l’image sociale de l’entreprise, le « stress au travail » est devenu une préoccupation globale des patrons d’autant plus que le fait de parler du stress des collaborateurs a conduit à une victimisation des salariés et, face à des victimes… il faut un bourreau ! Vous avez deviné qui ? Or, l’entreprise, ce n’est pas la famille !

Lire la Suite…

Publié par : benjamin | 3 juin 2010

Affiche France-Soir : l’ovni publicitaire

Quand un gosse de riche moscovite entreprend de redonner ses lettres de noblesse à un titre de presse français, ça donne une campagne de pub pour le moins surréaliste.

Pour relancer l’illustre France-Soir, Alexandre Pougatchev, 25 ans, russe et francophile, fils de l’oligarque Serguei Pougatchev, s’est montré généreux : nouvelle maquette, effectifs du journal doublés (130 personnes, dont plus de 90 journalistes) et rédaction installée sur l’avenue des Champs Elysées, à quelques centaines de mètres de l’Arc de triomphe. Lire la Suite…

Publié par : Alix | 25 mai 2010

Tout et n’importe quoi…

Ce n’est pas la première fois qu’on le dira : Internet permet vraiment tout et n’importe quoi…! La preuve avec le fameux épisode du volcan Islandais : une société Islandaise a en effet eu l’idée de vendre via Internet (boutique en ligne http://www.nammi.is/) des cendres du volcan Eyjafjöll en éruption il y a quelques semaines. Résultat : des commandes issues du monde entier!

Si cette première initiative a été lancée à des fins caritatives (les bénéfices obtenus par la vente des bocaux de cendres seront reversés aux services de secours d’urgence islandais), d’autres sociétés y ont vu une toute autre opportunité de business. Elles se sont donc inspirées de l’idée mais avec un objectif très clairement lucratif.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres….

Voici le specimen en question. Alors, ça vous dit?

Publié par : Marion | 18 mai 2010

Quand les bulles s’invitent sur la toile !

La bande dessinée, longtemps considérée comme un simple divertissement pour les jeunes, est désormais un genre littéraire reconnu et qui ne cesse de se renouveler ! La preuve en images (ou plutôt en bulles!), avec la folie des blogs BD !

Véritable phénomène, ce type de blog ne passe plus inaperçu dans la grande famille de la blogosphère. Original, amusant, parfois décalé, il séduit depuis des années de nombreux internautes et attire de plus en plus de contributeurs – souvent des contributrices d’ailleurs – qui deviennent dès lors de véritables rédactrices/illustratrices et des blogueuses averties

Lire la Suite…

Publié par : Bénédicte | 15 avril 2010

La philosophie au secours de l’économie !

« Il y a un manque évident de culture économique qu’il faut absolument combler », déclarait récemment dans Les Echos Luc Chatel, ministre de l’Education Nationale.

Ainsi, dans le cadre de la réforme des lycées, tous les élèves de seconde vont bénéficier à la rentrée 2010 d’un enseignement d’économie avec une refonte des programmes à la clé.

«  J’ai voulu l’économie pour tous ( …/…), c’est une évolution majeure. La grande nouveauté, c’est de donner les clés pour comprendre le monde. Il y a un manque évident de culture économique qu’il nous faut absolument combler. Nous allons le faire, en présentant le monde économique dans toute sa diversité. L’entreprise est parfois vécue par les jeunes comme un monde hostile. A nous de la leur montrer dans son rôle d’acteur économique, de créateur de richesse, dans toutes ses dimensions, y compris sociales », ajoutait-il dans ce même quotidien.

A la bonne heure ! Nous voilà sauvés !

Lire la Suite…

« Newer Posts - Older Posts »

Catégories